Les brèves

AMF – Publication du rapport 2018

L’AMF insiste en préambule sur son ancrage à l’international, et sur sa conviction européenne intacte.
Sans surprise, les axes prioritaires annoncés pour 2019 sont en grande partie les mêmes que ceux évoqués par l’ACPR dans son propre rapport annuel.

En matière de protection de la clientèle, l’AMF s’attache à éradiquer les mauvaises pratiques de commercialisation, notamment de produits financiers (à commencer ceux qu’elle qualifie de « à la mode »), notamment à l’égard d’une clientèle vulnérable ou non avertie. Elle évoque ses travaux présentés au CCSF et leurs deux thématiques récurrentes :
- un conseil adapté donné par les professionnels
- un consentement éclairé donné par les clients.
D’autre part, le chantier LCB-FT est largement développé, autour des innovations de la loi PACTE, de la transposition de la 4ème directive et de la future transposition de la 5ème (au plus tard le 10 01 2020).
Enfin, c’est sur 10 pages que l’AMF détaille ses enquêtes, sanctions et transactions, ainsi que les recours administratifs et judiciaires intervenus.

Source : MEDI